Chapeaux de Panama en fibres naturelles, venus directement d'Equateur


Une création parisienne "Made in Ecuador"

Les fondatrices de Bolero, une française et une équatorienne, ont souhaité faire découvrir au continent européen ce magnifique produit. L'une voulait apporter au marché un nouveau produit, artisanal et naturel. L'autre voulait franchir les frontières pour faire découvrir le savoir-faire des artisans et un produit unique fabriqué en Equateur. 

C'est ainsi qu'elles ont crée Bolero, des chapeaux de Panama qui représentent une marque moderne avec une touche d'authenticité et de tradition. 


La QUALITE

 

 

Les chapeaux de Panama Bolero sont intégralement confectionnés avec des fibres naturelles. 

La paille utilisée pour son élaboration est obtenue à partir de la palme de Carludovica, plus communément connue sous le nom de "paja toquilla". 

Les feuilles sont sélectionnées très soigneusement afin d'obtenir une texture douce au toucher et très proche du tissu.

La paille se cultive vers la côte pacifique, surtout dans la province de Manabi. 

 

Son ORIGINE

549px-Ecuador_(orthographic_projection).svg.png

 

 

Les Panamas sont d'origine équatorienne, contrairement à ce que leur nom pourrait laisser penser. En Equateur, ils sont appelés "Sombrero de Paja Toquilla", qui signifie "Chapeau de Paille". 

Ils sont devenus célèbres à l'étranger, sous le nom de Panama. En effet, lors de la construction du canal de Panama, les ouvriers portaient ce chapeau pour sa légèreté et Théodore Roosevelt conquis, contribua fortement à populariser le Panama.

Les chapeaux Bolero viennent tous directement d'Equateur.

 

 

 

Sa FABRICATION

Tissage Panamas.jpg

 

 

Les chapeaux Bolero sont tous faits à la main, par des artisans équatoriens.

Seules les feuilles jeunes et tendres du palmier sont sélectionnées, puis ouvertes, afin de récolter leurs précieux filaments.

Les fibres sont plongées dans l'eau bouillante puis placées au soleil pendant plusieurs jours. La fibre séchée prend alors une apparence de paille.

Les artisans commencent ensuite le tissage du chapeau. Ils partent du centre de la calotte et continuent vers l'extérieur de l'aile. Cette technique nécessite une grande habileté et un savoir faire précis, transmis de génération en génération.

Le tissage peut durer plusieurs jours en fonction de la finesse du chapeau.